La musique est aussi électronique: ضيف الأسبوع

كل يوم الأربعاء ستستضيف المدونة أحد الأصدقاء ، اليوم الاخ رضا صاحب مدو

http://blogreda.blogspot.com/

============================================================================

La plupart du temps, lorsqu’on me demande ce que j’écoute comme musique, je réponds ‘un peu de tout’.

Je ne prends presque jamais la peine de préciser que la majorité des cds qui trônent à côté de mes cdjs sont de la musique électronique ou de chill. Et quand il m’arrive d’être téméraire, les réponses que je reçois me font regretter derechef mon courage : Cela va de ‘Ah ouain, c’est que tu vas aux raves alors ?’ en passant par ‘La musique techno, c’est juste du boum boum sans rythme, comment tu peux écouter ça ?’ à un regard d’incompréhension de la part de mon interlocuteur et à un changement de sujet.

Pourquoi la musique électronique (ou ce qui est communément appelé la techno) a si mauvaise presse ? Je n’en sais rien, ou plutôt si, plusieurs raisons me viennent à l’esprit : Cette musique est associée au monde de la nuit, avec tout ce que cela comporte d’images négatives ; et c’est surtout une musique qui quoiqu’on en dise n’est pas accessible dès la première écoute et demande un niveau de concentration dont la musique pop par exemple peut se passer. Pourtant la musique électronique englobe tellement de courants différents qu’il est presque certain que chaque personne y trouverait son compte si elle prenait la peine de s’y intéresser ; les courants les plus connus étant la House, la Trance et la Techno.

De manière générale, la musique électronique est formée à partir de séquences récurrentes qui induisent chez l’auditeur attentif un état proche de la méditation ou encore un état de transe. D’ailleurs, certains voient dans la Techno ou la Trance une continuation des rites des anciennes tribus de l’Amazonie ou d’Afrique (Pour s’en convaincre, il suffit de faire un tour dans les raves et voir tous ces jeunes en transe).

D’autres encore, pensent que la culture rave ou techno est l’héritière de la culture hippie des années soixante et des voyages à Goa. Plus proche de chez nous, la musique Gnawa ou Issawa s’apparente par ses rythmes et ses mélodies à un courant de la musique électronique qu’est le Psychédélique. Ainsi, à part les clubs de nuit et les raves où on peut écouter cette musique, il y a de plus en plus de Festivals qui se tiennent dans la nature (forêts, déserts, ou bords de mer) et qui font les délices des amateurs du genre.

Le Maroc d’ailleurs, n’est pas en reste avec des événements qui ont eu lieu lors des trois dernières années à Merzouga et Asilah. Mais trêve de palabres et voyons à quoi ressemble cette musique : Ci-dessous deux chansons d’un groupe mythique, Infected Mushrooms, qui a réussi à amalgamer pas mal de styles musicaux avec la musique électronique :

Passons maintenant à une reprise d’Oum Kaltoum et ne criez pas au sacrilège

De leur côté, Vibrasphere ont puisé dans le folklore marocain pour cette chanson :

Un autre classique avec Minilogue, autant la chanson que la vidéo qui l’accompagne sont hypnotisantes :

Enfin, si vous voulez avoir un avant-goût de l’ambiance festive quand trouve dans un rave, voici une vidéo d’un autre groupe mythique, Juno Reactor :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :